Psychothérapie et psychologie positive

August 6, 2019

 

La psychologie positive s’intéresse aux conditions visant à favoriser les capacités d'adaptation et d'épanouissement des individus. 

 

La psychologie positive est une discipline de la psychologie fondée officiellement en 1998 lors du congrès annuel de l'Association américaine de psychologie par Martin E. P. Seligman, chercheur en psychologie et professeur à l'Université de Pennsylvanie. 

 

Elle permet de modifier et d'améliorer la manière dont nous regardons notre quotidien, le mondes qui nous entoure. S'appuyant sur l'aptitude innée de l'homme à préférer le bon au mauvais, la psychologie positive permet de développer son regard sur les aspects agréables,valorisant ou encourageant de notre vie. 

 

Dans notre société actuelle, pour peu que l'on soit né dans un pays où on cultive la démocratie, le soin, l'éducation, il y a beaucoup de choses qui vont bien des petites comme des grandes. Nous nous douchons avec une eau chaude, nous mangeons à notre faim, nous dormons dans des lits confortables, etc... tous ces acquis nous semblent pourtant parfois non présents tant notre attention est tournée vers les choses qui vont mal.

 

Ce n'est d'ailleurs pas anormal de nous focaliser sur 'ce qui ne va pas', cela fait partie de notre patrimoine ancestral. Il y a des millions d'années, nous étions des primates qui se battaient pour leur survie, il était donc exclu de baisser notre vigilance sur les risques potentiels venant de notre environnement. En psychologie cognitive et comportementale, nous nommons cette caractéristique, le "biais de négativité".

 

Le biais de négativité est très présent dans notre société, il n'y a qu'à regarder les informations de 20h pour voir à quel point, nous aimons le cultiver. Nous avons l'impression que le mal est partout. Il est vrai que le mal est bien trop fréquent et en même temps, si nous nous arrêtons uniquement à ce qui ne va pas, notre moral en prend un coup et nous n'avons plus d'élan pour améliorer les choses. 

 

Et pourtant, quantité de petites choses, des gestes encourageants, des attitudes emphatiques,  des paroles chaleureuses, la beauté de la nature, le rire des enfants, l'art, contribuent à rendre le monde meilleur.

 

En psychologie positive, nous apprenons à mieux les voir, à mieux les goûter, pour les ancrer en nous et vivre mieux. Voir le monde meilleur, nous pousse aussi à avoir envie de le changer. Nous voir différemment, plus positivement avec plus de bienveillance, nous pousse à avoir envie de nous transformer et c'est cela vraiment la clé : il ne suffit pas de savoir quelles pratiques de psychologie positive mettre en oeuvre pour nous faire du bien ou pour mieux aider les autres. Ce qui compte vraiment c'est la mise en oeuvre effective qui contribue à transformer notre quotidien et celui de notre entourage.

 

Finalement ces changements de regard sur nous-même ou sur les autres vont permettre peu à peu de changer nos comportements, nos attitudes et améliorer significativement notre bien être. Souvent, ce qui nous arrête est la peur de ne pas savoir faire, ou de mal faire. Et pourtant la psychologie est très claire à ce sujet, la pire des choses c'est l'immobilisme et l'évitement. 

 

Les attitudes comme la victimisation ne permettent en aucun cas d'améliorer quoique ce soit. A l'inverse, prendre la responsabilité de son état intérieur, nous rend libre et puissant.

 

Cette méthode thérapeutique que beaucoup de psychologues préconisent, et des psychothérapeutes encouragent, est devenue depuis quelques années le fer de lance de la psychothérapie moderne.

 

 

Laurent

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Dernier post

Psychothérapie et psychologie positive

August 6, 2019

1/1
Please reload

Posts recents

November 12, 2019

Please reload

Recherche par Tags
Please reload

Me suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic